Interview de Laurence Lelouvier

LELOUVIER_LAURENCE_Fil_Bleu

Cette période inédite suppose compréhension, bienveillance rigueur et agilité

Laurence LELOUVIER
Directrice des Ressources Humaines

Femme de tête, de cœur et d’engagement, Laurence Lelouvier place la relation humaine au cœur de sa carrière professionnelle. Après une ascension exemplaire au sein du spécialiste de la relation client Armatis, elle a rejoint notre groupe en janvier 2020 en qualité de directrice des ressources humaines du groupe.

Durant près de vingt ans, Laurence Lelouvier a accompagné avec succès la croissance interne et externe d’Armatis – une société de services passée de 700 à 10 000 collaborateurs – entrée en qualité de DRH, elle prendra rapidement  la direction  générale adjointe du groupe. Une vie professionnelle et familiale trépidante et épanouissante à Paris qui change de trajectoire au lendemain de sa rencontre avec Émilie de Lombarès.

« Ce fut réellement l’élément déclencheur. Émilie m’a expliqué son projet d’entreprise  à impact, projet d’aller encore plus loin dans la responsabilité sociale, sociétale et  environnementale d’un groupe familial qui se projette dans l’avenir avec  une logique  industrielle. J’aime les hommes et les femmes d’engagement. Mon objectif sera de construire une politique RH et RSE qui accompagnera le business et servira le projet d’entreprise. Cette  transformation s’articulera tout d’abord autour d’un travail sur les compétences et les trajectoires professionnelles des équipes, tout en développant en parallèle la digitalisation de la fonction RH », détaille Laurence Lelouvier. 

D’ailleurs, à l’expression « ressources humaines », elle préfère volontiers parler de « richesses humaines »…

Lors de son départ de Paris pour les terres provençales, elle n’imaginait pas les bouleversements engendrés par le coronavirus. Trois petits mois seulement après son installation, elle a dû gérer avec agilité et vitesse les conséquences de la pandémie sur l’organisation du travail et s’engager dans « le management de l’incertitude » des 70 000 collaborateurs. 

« Cette période inédite suppose compréhension, bienveillance rigueur et  agilité », résume cette maman de trois enfants, titulaire d’une double maîtrise, d’un DESS en management et développement des ressources humaines et  diplômée de l’ESCP. Un cursus complété en 2019 par une certification d’administrateur indépendant à l’ESSEC.